En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Tolle Virginie

19 décembre 2002

La Ghreline, une nouvelle hormone gastrointestinale se liant au récepteur des GH sécrétagogues : du contrôle de la sécrétion de l'hormone de croissance (GH) à la régulation de la prise alimentaire et des ryhtmes veille/sommeil

La ghreline est un nouveau peptide récemment isolé à partir d'estomac de rat (Kojima et al., 1999) en tant que ligand endogène du récepteur des GH sécrétagogues (GHS-R) et serait par conséquent un bon candidat pour mimer ou amplifier la sécrétion endogène d'hormone de croissance (GH). Le GHS-R est exprimé au niveau de l'hypophyse et du noyau arqué hypothalamique sur les neurones à GHRH et SRIH impliqués dans la régulation de la sécrétion de GH. Il est également présent dans de nombreuses régions du système nerveux central, notamment sur les neurones à NPY/AgRP de l'hypothalamus et dans des structures comme le raphé. Une telle distribution laisse penser que la ghreline pourrait jouer un rôle dans la régulation de la prise alimentaire et des rythmes veille/sommeil.

Dans cette thèse, nous nous sommes intéressés à l'implication de la ghreline dans ces trois fonctions : la sécrétion de GH, la prise alimentaire et le sommeil.

Les expériences réalisées in vitro sur des hypophyses ou des hypothalamus en périfusion et in vivo chez le rat mâle vigile nous ont permis de démontrer que la ghreline, uniquement lorsqu'elle est octanoylée, stimule la sécrétion de GH directement au niveau hypophysaire et indirectement au niveau hypothalamique où elle agit en partie via une inhibition de la libération de somatostatine. L'effet d'administrations de cette hormone en période diurne ou nocturne sur la prise alimentaire et le rythme veille/sommeil a en outre été recherché, ces fonctions étant étroitement associées au rythme jour/nuit. Quelque soit l'heure d'injection, le peptide exogène stimule non seulement la sécrétion de GH mais modifie également la prise alimentaire et le rythme veille/sommeil, indépendamment de la sécrétion de GH. Il induit le comportement alimentaire et augmente la durée des repas déjà initiés, soulignant son implication dans la régulation de la prise alimentaire. De plus, une augmentation rapide de l'éveil, sans doute relayée par l'action orexigène de la ghreline, et une diminution à plus long-terme du sommeil paradoxal sont également observées. Afin de corréler la sécrétion endogène de l'hormone avec ces différentes fonctions, ses concentrations plasmatiques ont été mesurées au long du nycthémère chez le rat. La ghreline est sécrétée de façon pulsatile et cette sécrétion est mieux corrélée à la prise alimentaire qu'à la sécrétion de GH ou aux états de vigilance. De plus, les concentrations plasmatiques de ghreline diminuent de 26% dans les 20 minutes qui suivent la prise alimentaire.

Etant donnée la relation étroite entre ghreline et prise alimentaire, nous avons recherché si la ghreline était sensible à des modifications aiguës ou chroniques de l'état nutritionnel. Chez le rat mâle ou femelle, le jeûne à court-terme entraîne une augmentation des taux plasmatiques de ghreline tandis que la renutrition normalise ces valeurs. Une étude clinique réalisée chez des patientes anorexiques et des jeunes femmes avec un BMI équivalent mais ne présentant pas de trouble du comportement alimentaire (maigreur constitutionnelle) nous a permis de montrer que la ghreline est directement influencée par l'état nutritionnel et n'est pas seulement dépendante de la masse grasse. En effet, chez les anorexiques, la ghreline est augmentée et retourne à des valeurs contrôles après renutrition. Malgré un BMI équivalent, les maigreurs constitutionnelles présentent des taux intermédiaires. L'étroite corrélation entre ghreline plasmatique et T3, marqueur nutritionnel, confirme ces données.

En conclusion, la ghreline, nouveau peptide gastrointestinal, découvert en tant qu'agent capable de stimuler la sécrétion de GH, est maintenant impliqué dans la régulation de la prise alimentaire. La localisation étendue de son récepteur, le GHS-R, au niveau du système nerveux central dans l'hippocampe et en périphérie au niveau cardiaque laisse supposer des rôles physiologiques encore plus diversifiés.

Mots-clés : Ghreline, Hormone de croissance (GH), récepteur des GH sécrétagogues (GHS-R), Prise alimentaire, Sommeil, Anorexie

Présentée le 19 décembre 2002

Laboratoire où a été préparée la thèse:

UMR 549 INSERM-Faculté de Médecine, Université Paris-René Descartes, Paris.

Nom du Directeur de thèse : Dr Marie Thérèse Bluet-Pajot co-direction Dr Jacques Epelbaum