En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Mailliet François

31 janvier 2003

Caractérisation des sites de liaison de la 2-125I-MLT impliqués dans le contrôle de la sécrétion du GnRH

Sous les latitudes tempérées, le caractère saisonné de la reproduction chez les ovins est contrôlé par la mélatonine (MLT) qui traduit les effets de la photopériode au niveau de l'hypothalamus prémammillaire (HPM) en modulant indirectement la libération de GnRH (Gonadotropin Releasing Hormone). Deux sous-types de récepteurs à la MLT (MT1, MT2) et le site MT3 ont été mis en évidence chez de nombreuses espèces de mammifères. Cependant, un seul récepteur a été identifié chez l'ovin et nommé MT1 sur la base de son identité de séquence avec le récepteur humain MT1 (hMT1) mais son transcrit n'a pas été détecté par hybridation in situ et la protéine par immunohistochimie dans l'HPM au début de ce travail. De plus, sa caractérisation pharmacologique a été limitée par l'absence d'analogues sélectifs des récepteurs MT1 et MT2.

Les objectifs de notre travail ont été de caractériser les propriétés pharmacologiques de nouveaux agonistes et antagonistes sélectifs des récepteurs MT1 et MT2 sur les récepteurs, natif et recombinant, MT1 ovin (oMT1). Ces propriétés ont été comparées avec celles des récepteurs hMT1 et hMT2 à partir desquels la sélectivité des analogues a été préalablement identifiée. Dès lors, sur la base des caractéristiques pharmacologiques de ces analogues sur le récepteur oMT1, l'utilisation des même analogues a permis de déterminer si les sites de liaison de l'HPM présentaient ou non d'une pharmacologie de type oMT1. De plus, des approches visant à inhiber en permanence la synthèse protéique du récepteur oMT1 ont été envisagées in vivo pour développer une approche expérimentale permettant de déterminer le rôle de ce récepteur dans la régulation photopériodique de la reproduction. Des études d'inhibition de la liaison de la 2-125I-iodomélatonine (2-125I-MLT) ont montré que l'affinité des analogues sur récepteur oMT1 est plus proche de celui du récepteur hMT1 que de celui du récepteur hMT2. Cependant, l'affinité des analogues les plus sélectifs, sur le récepteur oMT1 est différente de celle observée sur les récepteurs humains. De plus, les propriétés agonistes ou antagonistes des analogues testés sur le récepteur oMT1 diffèrent de celles observées sur les récepteurs humains. Au niveau de l'HPM, les tests de saturations de la liaison de la 2-125I-MLT ont permis de mettre en évidence l'existence d'une très faible densité (1-2 fmol/mg de protéines) d'un site de haute affinité (KD = 20pM) et de moyenne affinité (KD = 300pM) qui sont exprimés indépendamment du moment de la journée. Nos résultats suggèrent la présence du récepteur oMT1 dans l'HPM puisque les analogues présentent des propriétés pharmacologiques sur le site de haute affinité, similaires à celles observées sur le récepteurs oMT1. L'identité du site de moyenne affinité reste encore inconnue à ce jour.

Cependant, notre étude a montré que ce site était pharmacologiquement différent du site de basse affinité MT3. Nous avons tenté de développer différentes approches expérimentales dans le but d'étudier, à terme, du rôle du récepteur oMT1 de l'HPM. Une technique de transfert de gène non viral mais n'a pas permis de quantifier et d'évaluer la diffusion de l'expression protéique de gènes rapporteurs. Dès lors, la perfusion constante d'une séquence oligonucléotidique antisens dirigée contre le récepteur oMT1 a été étudiée mais n'a pas permis d'inhiber l'expression protéique de ce récepteur. Le rôle respectif des sites de haute et de moyenne affinité de l'HPM dans le contrôle de la sécrétion du GnRH reste à être déterminé.

Mots Clés : mélatonine, saisonnalité, reproduction, récepteurs, pharmacologie, mouton

Présentée le 31 janvier 2003

Laboratoire où a été préparée la thèse:

Neuroendocrinologie des Fonctions rythmiques et Saisonnières, UMR 6073 INRA/CNRS/Université de Tours, 37380 Nouzilly

Nom du directeur de thèse : Dr Benoît Malpaux