En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Kappeler Laurent

15 mars 2004

Vieillissement neuroendocrinien du complexe hypothalamo-hypophysaire chez le rat : criblage moléculaire, axe somatotrope et régulation de la prise alimentaire

L'hypothèse neuroendocrinienne du vieillissement a été fortement étayée par des expérimentations génétiques sur des modèles simples tels le nématode, la mouche et, plus récemment, la souris. Dans cette thèse, nous nous sommes intéressés au vieillissement du complexe hypothalamo-hypophysaire en nous focalisant sur l'axe somatotrope et la régulation de la prise alimentaire.

Dans un premier temps, nous avons validé la technique de "cDNA expression array" pour identifier des modifications de profils d'expression génique sur des hypophyses de rats Sprague-Dawley, qui développent avec l'âge une obésité, ainsi qu'une incidence accrue de nombreuses pathologies (glomérulonéphrose, maladies du système cardiovasculaire et tumeurs hypophysaires). Cette technique a ensuite été utilisée pour rechercher les modifications d'expression génique associées au vieillissement du complexe hypothalamo-hypophysaire dans la même souche. L'étude a porté sur des animaux de trois âges différents (3, 12 et 24 mois), les rats âgés étant scindés en deux groupes selon la présence ou non d'une tumeur hypophysaire macroscopique à prolactine. Sur les 1183 gènes de l'array, 454 et 116 ont été observés dans l'hypothalamus et l'hypophyse, respectivement. La proportion de gènes modifiés en fonction de l'âge ou de la présence d'une tumeur est relativement modeste dans les deux tissus (hypothalamus : 1,5 et 1,2% et hypophyse 5,2 et 5,2%, respectivement). Bien que le gène de la GH soit fortement diminué avec l'âge, ceux du GHRH et du SRIH n'apparaissent pas modifiés. En revanche, nous avons observé une modification de l'expression de familles de gènes hypothalamiques impliqués (i) dans la plasticité neurogliale (set a/ß et calponine augmentées avec l'âge et diminuées en présence de tumeur), et (ii) dans la régulation de l'homéostasie énergétique (orexine, POMC et CART diminués avec l'âge, et MCH augmentée en présence de tumeur). Ces données suggèrent une baisse de la dépense énergétique au cours du vieillissement dans la souche Sprague-Dawley et une augmentation lors de la présence de tumeur.

Malgré l'environnement protégé des animaleries, la longévité n'est pas constante selon les souches de rats, ce qui suggère des différences de vieillissement entre celles-ci. Dans un second temps, nous avons donc recherché si les facteurs neuroendocriniens et périphériques impliqués dans la régulation de la GH et de la prise alimentaire différaient dès l'âge de trois mois et pouvaient permettre de prédire la longévité dans sept souches de rats (Long Evans, Lewis, Fischer 344, Wistar Furst, WAG/Rij, Brown Norway et Lou M). Cette étude a été poursuivie dans deux conditions nutritionnelles différentes (nourris et jeûneurs ; Fischer 344, Brown Norway, Wistar et Lou C). Parmi ces quatre souches, qui répondent différemment au jeûne, seul le rat Lou C présente de nombreux paramètres différents des autres souches, et semble avoir une longévité accrue.

La souche de rat Lou C dérive initialement de la souche Wistar. Nous avons alors évalué, dans ces deux souches, les modifications de l'axe somatotrope et de l'expression des gènes hypothalamiques impliqués dans la régulation de l'homéostasie énergétique au cours du vieillissement (rats âgés de 3, 12 et 24 mois). Nous avons utilisé des rats Lou C d'un élevage différent (Lou C/Jall), dont une étude avait déjà suggéré un vieillissement sans développement d'obésité ou de maladies avec l'âge, et qui pourrait donc être un bon modèle d'étude du vieillissement "réussi". Au contraire du rat Wistar, la baisse de la sécrétion pulsatile de GH avec l'âge est retardée chez le rat Lou C/Jall, et les valeurs d'IGF-I, plus basses quel que soit l'âge dans cette souche, diminuent fortement avec l'âge. Les taux de ghréline sont augmentés dans les deux souches au cours du vieillissement, alors que les taux de leptine, comme le poids corporel, augmentent uniquement chez le rat Wistar. Enfin, l'augmentation avec l'âge de l'expression des gènes du NPY, de l'AgRP chez le rat Lou C/Jall et de celle de la POMC chez le rat Wistar suggère que, à l'inverse des rats Wistar, le rat Lou C/Jall âgé pourrait présenter une augmentation de sa dépense énergétique. Cette hausse, est associée à un changement de préférences alimentaires et à une augmentation du métabolisme lipidique. Ce changement métabolique pourrait changer le rapport (NAD/NADH) et réguler plusieurs paramètres comme la réparation de l'ADN, la longueur des télomères et la transcription des gènes, activés par le stress notamment. Cet effet du NAD passe par la modulation de l'activité de Sir 2, déjà impliquée dans la régulation, chez la levure, de la longévité.

Mots clés : vieillissement - prise alimentaire - hypothalamus - axe somatotrope - macro array - RT PCR semi quantitative

Présentée le 15 mars 2004

Laboratoire où a été préparée la thèse:

INSERM U549, IFR Broca-Ste Anne, Université Paris 5 René Descartes, Centre Paul Broca, 2ter rue d'Alésia, 75014 Paris

Nom du Directeur de thèse : Dr Jacques Epelbaum, co-direction Dr Marie Thérèse Bluet-Pajot